Metz, double podium de la taxe foncière

Comme le rapporte le site Capital, la taxe foncière n'aurait en moyenne augmenté que de 0.98% en 2017.

Mais derrière cette faible augmentation se cache de grandes disproportions  d'une ville à l'autre.

En effet si pour la plupart d'entre elles, le montant de la taxe foncière reste inchangé, certaines ont vu le coût de cette dernière flamber.

C'est le cas de la ville de Metz qui se voit octroyée une augmentation de 4.45% par rapport à 2016, la plaçant ainsi troisième plus grosse augmentation de l'année, derrière Limoges (6.9%) et Nanterre (5.5%).

Mais bien que cette augmentation soit spectaculaire, il est de bon ton de rappeler que Metz est également la troisième ville de France où la taxe foncière s'avère la plus faible, comme nous le rappelle cet article du Figaro de Mai 2017. Néanmoins il existe un écart significatif entre la deuxième et la troisième place :

On parle de 19.3% pour Metz et de 8.37% pour Paris, soit une différence de 10.93% tout de même entre les deux villes. La ville la moins chère étant à ce moment Boulogne-Billancourt avec 8.04%.

Cela étant-dit, si d'un point de vue National la taxe foncière est restée stable cette année, l'article de Capital s'interroge sur son avenir. Avec la suppression de la taxe d'habitation pour une grande partie de la population, le manque à gagner pour les collectivités locales risque d'être significatif. 

Risquons-nous donc de voir le coût de la taxe foncière grimper des sommets pour compenser cette perte ? C'est malheureusement un risque que nous ne pourrons vérifier que dans les années à venir.

Voir toutes les actus

Conseil patrimonial

stratégies financières sur-mesure

GESTION ou réorganisation du patrimoine