Arrêtez de spéculer, investissez dans vos revenus futurs !

Qu’est-ce que la valeur de votre patrimoine ? Et surtout quelle sera sa valeur dans 10 ans ? 15 ans … n’est-il pas totalement vain de chercher à maintenir, voir même valoriser la valeur de ce dernier alors même que la monnaie dans laquelle il est exprimé possède une valeur sur laquelle vous n’avez aucune prise ?

Depuis de nombreuses années, et le phénomène s’est probablement accéléré avec la croissance incroyable des prix de l’immobilier, la gestion de patrimoine se concentre sur la recherche de la valorisation future du patrimoine : Comment investir pour être plus riche ?

C’est alors qu’à l’heure :

- Des politiques monétaires non conventionnelles (qui vont progressivement devenir conventionnelles tellement on ne peut plus faire marche arrière), Assurance vie et gestion de patrimoine, Tout savoir pour comprendre et optimiser votre patrimoine

- De l’abondance de liquidités dans le système économique mondial,

- De mutations structurelles de la société initiés par l’innovation numérique, technologique et énergétique,

- … Il n’est plus possible de connaître la valeur actuelle d’un actif … alors se projeter dans la valeur future est bien aléatoire !

N’est-il pas vain de chercher à maximiser la valeur future de votre patrimoine sans rechercher à maximiser ses revenus futurs (ou sa jouissance).

Ne croyez-vous pas que les deux notions de revenus et de patrimoine sont très liées ? Bien évidemment, depuis 30 ans et la baisse continue des taux d’intérêt (et notamment des crédits immobiliers – Cf à ce titre, le barème des taux de crédit immobilier les plus bas en ce moment), ont autorisé les enrichissements patrimoniaux les plus fous et injustifiés.

Depuis 30 ans, avec une accélération puissante depuis le début des années 2000, vous vous êtes tous enrichis sans effort et surtout sans travailler (c’est à dire sans créer de valeur).

Les chefs d’entreprises et autres créateurs de valeur ne sont pas davantage enrichis que l’investisseur immobilier qui s’est contenté de constater les effets mécaniques de la baisse des taux d’intérêt sur la valeur de son patrimoine.

Cet enrichissement sans cause, que l’on pourrait appeler enrichissement financier tant il trouve sa justification dans la baisse des taux d’intérêt est arrivé à son terme avec la fin de la baisse des taux d’intérêt (les taux sont tellement faibles, qu’ils ne vont pas pouvoir continuer à baisser éternellement !).

Demain, le retour aux sources est inévitable ! Fini, les valorisations patrimoniales injustifiées… Demain, (et le phénomène à déjà commencé), pour augmenter la valeur de votre patrimoine, vous devrez augmenter le niveau des revenus générés par votre patrimoine !

Demain, plus que jamais, la valeur de votre patrimoine sera fonction des flux futurs actualisés.

Arrêtez de spéculer, investissez dans vos revenus futurs !

Chercher à valoriser la valeur future de votre patrimoine n’a pas de sens, s’il n’est pas couplé à la recherche de la maximisation du revenu patrimonial.

Il est probablement urgent de modifier cet objectif principal : Chercher à valoriser la valeur future de votre patrimoine n’a pas de sens, s’il n’est pas couplé à la recherche de la maximisation du revenu patrimonial, c’est à dire du revenu ou de la jouissance générés par votre patrimoine !

Donner la priorité à la valeur de votre capital plutôt qu’aux revenus générés par ce dernier, c’est donner la priorité à la spéculation plutôt qu’à l’investissement de long terme, c’est :

- Investir dans l’immobilier, non pas pour rechercher la réponse à un besoin personnel (loger sa famille, passer des vacances heureuses dans une maison de vacances) ou un revenu pérenne, mais pour réaliser une plus-value et s’enrichir !

- Investir en bourse pour profiter de la valorisation financière des entreprises et non dans un modèle économique et dans un agent économique dont l’objectif premier sera la maximisation de son profit futur ;

- Investir dans l’OR, actif à l’utilité réduite (sauf à recherche la maximisation du bonheur apporter à son épouse…) pour spéculer sur une valeur future supérieure, alors même que la jouissance ou le revenu généré ne sera pas supérieur.

- Bref, donner la priorité à la valeur du capital, c’est prendre le risque de s’engager dans la spéculation … et dans une prise de risque importante. Seule la recherche de la maximisation de vos revenus futurs (indépendamment de la valeur de votre capital) doit être votre priorité… et paradoxalement cette recherche sécurisera la valeur de long terme de votre patrimoine….

Moins de 1% sur 15 ans : Le moment est venu pour négocier pour la seconde ou même la troisième fois votre crédit immobilier

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier.

La baisse des taux des crédits immobiliers, une opportunité à saisir pour vous constituer des revenus futurs.

Dans ce contexte, la baisse des taux des crédits immobiliers (cf « comparateur des meilleurs taux de crédit immobilier pour comparer plus de 100 banques), ouvre de nouvelles perspectives et doit permettre à l’investisseur de maximiser ses revenus futurs (en réduisant le montant des charges d’intérêt).

L’investisseur particulier qui souhaite profiter des taux bas n’aura d’autre alternative que d’investir dans l’immobilier, et tenter de profiter d’un effet de levier.

Oubliez la valeur future de votre patrimoine, et concentrez votre réflexion patrimoniale sur la capacité de votre investissement à générer un revenu (et plus particulièrement un revenu supérieur aux autres biens immobiliers). L’effet bénéfique de la baisse des taux des crédits immobiliers se concrétise par une amélioration du taux de rendement interne de l’investissement, indépendamment de l’évolution des prix de l’immobilier.

Dans cet article « Quelles conséquences d’un retour de l’inflation sur les prix de l’immobilier ?«, nous avons calculé que la baisse des taux des crédits immobiliers permettait d’augmenter le taux de rendement interne de 2 point de 3.86% en 2011 à 5.37% en 2016 !

Mais attention, cette réflexion autour de la recherche du revenu maximum ne portera ses fruits qu’à long terme ! A court terme, en cas d’obligation de vendre votre bien (décès, divorce, difficultés financières), la perte en capital pourra grever la qualité de votre investissement.

source: leblogpatrimoine

Voir toutes les actus

Conseil patrimonial

stratégies financières sur-mesure

GESTION ou réorganisation du patrimoine