FCPI ET FIP, quels objectifs ?

Le FCPI et le FIP sont considérés comme des fonds communs de placement à risque. Ils favorisent l’émergence des PME et PMI qui se veulent innovantes et de proximité. Les FCPI et les FIP bénéficient d’avantages fiscaux très attrayants.

FIP, c’est quoi ?

Les FIP ou fonds d’investissement de proximité ont vu le jour par la loi « Dutreil », créée en 2003 dans le cadre de l’initiative économique. Cette loi a été d’ailleurs modifiée à plusieurs reprises afin de faciliter au mieux le financement des PME et PMI à l’échelle régionale.

Les spécialistes en économie préconisent l’investissement des actifs des FIP dans des domaines bien définis. En clair, ces actifs doivent être investies à hauteur de 60% en valeurs mobilières. Ces dernières peuvent être à titre d’exemple investis dans les actions ou des parts de SARL émises par des petites et moyennes entreprises. Néanmoins ces investissements doivent respecter un certain nombre de critères dont l’obligation d’avoir leur siège social en France ou dans un pays de l'Espace économique européen. Aussi les PME-PMI qui jouissent des FIP doivent avoir au moins 250 salariés, enregistrer un CA (Chiffres d’Affaires) inférieur à 40 millions d’euros et /ou un bilan financier de moins de 27 millions d’euros. Pour pouvoir bénéficier des FPI, les entreprises souhaitant en bénéficier doivent investir aux maximum 50% des fonds reçus dans le cadre du FPI, dans une seule région de la France mais aussi de lancer des investissements dans 4 régions dites limitrophes à contraintes internes.

Quid du FCPI ?

Par définition, le FCPI est un fonds commun de placement dans l’innovation. Mis en place dans le cadre de la loi de finances de 1997. Le but du FCPI est de faciliter davantage le développement des PME-PMI. L’actif ou les sommes d’argent perçues dans le cadre du fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI), doivent être obligatoirement investis à hauteur de 60% au moins dans les titres de sociétés qui ont leurs sièges d’activité dans ce qu’on appelle « l’espace économique européen entre autres obligations en matière d’injection des fonds reçus dans le cadre des FCPI.

L’un des principaux avantages fiscaux que permettent les FCPI et FIP, sont les réductions d’impôts et exonérations des plus-values hors prélèvements sociaux. Ces réductions peuvent atteindre 18% et sont cumulables entre les FCPI et les FIP.

Voir toutes les actus

Conseil patrimonial

stratégies financières sur-mesure

GESTION ou réorganisation du patrimoine